STORY


Son premier titre européen, Jonathan Horne l’a glané en 2008 à seulement 19 ans. Une décennie plus tard, il est toujours l’un des plus sérieux prétendants à la médaille d’or chez les poids lourds (+84 kg). Le natif de Kaiserslautern, 4e Dan, fait preuve d’une rare longévité au très haut niveau. C’est bien simple, tous les adversaires qu’il a dominés pour remporter ses cinq titres de champion d’Europe (2008, 2010, 2011, 2012, 2016) et ses deux victoires aux Jeux Mondiaux (2009, 2013) sont désormais passés de l’autre côté du miroir.

Pas lui ! A 28 ans, le combattant allemand est plus que jamais ambitieux. L’avènement du karaté olympique lui a redonné une deuxième jeunesse et a ajouté un nouvel objectif majeur : les JO de Tokyo en 2020. « Un énorme rêve pour tous les Karatékas. J’aurais 31 ans. C’est un bon âge pour participer aux Jeux et, je l’espère, remporter la médaille d’or », sourit-il.

3e des championnats d’Europe en 2013 et 2015, vice-champion du monde par équipe en 2014, Jonathan Horne a remporté un dixième titre national en 2017. Pour continuer à performer au plus haut niveau, il a décidé de changer sa tactique et de hiérarchiser ses sorties. « Comme en Boxe, je me préparerai spécifiquement pour les compétitions majeures puis je me reposerai. Je ne ferai plus comme je faisais jusqu’en 2016 où je participais à quasiment tout ». Les tournois majeurs ? Championnats d’Europe, championnats du monde et tournois de qualification olympique. Ses rêves : devenir champion du monde Seniors (il a été sacré en cadets en 2005 et a été médaillé de bronze en 2008) et, bien sûr champion olympique. Ses adversaires n’ont qu’à bien se tenir…