STORY


Enzo Montarello est le tout nouveau héraut du Kata français. A 24 ans, il rêve d’en devenir le héros. La première étape : se qualifier pour les JO de Tokyo. Un pari ambitieux mais pas insensé. En Kata, c’est ainsi fait, il faut certes laisser le temps au temps, l’habitude de vous voir, et le Marseillais est un « minot » mais il est dans la lignée de l’école française.

Double champion d’Europe U21 en 2012 et 2015, vice-champion du monde U21 en 2013, Enzo Montarello s’est d’abord illustré chez les Seniors en équipe. Le trio qu’il formait avec Lucas Jeannot et Ahmed Zemouri a fait un malheur. Champions d’Europe en 2016, 3es en 2015 et en 2017, les trois Français sont devenus vice-champions du monde en 2016 à Linz, seulement dominés par les intouchables Japonais.

Ce n’est qu’après ces Mondiaux qu’Enzo Montarello est devenu le titulaire de l’équipe de France en individuel. Dès lors, il a remporté les deux titres de champion de France décernés et il s’est attelé à un travail de fond, physiquement et techniquement. Sa stratégie ? Telle la fourmi, arriver à bon port, celui de Yokohama, à Tokyo. L’enfant du KC Le Ronin l’Estaque est en route vers son rêve.

 

Par Ludovic Mauchien