STORY


Il n’a que 23 ans mais il compte déjà cinq finales européennes, trois en individuel et deux en équipe pour… quatre médailles d’or ! Le Turc Burak Uygur (-67 kg) ne cesse de confirmer tous les espoirs placés en lui et s’affirme comme l’un des grands favoris à la médaille d’or olympique aux JO de Tokyo en 2020.

Champion d’Europe U18 en 2013, champion du monde U21 en 2015, il a franchi le fossé séparant les catégories jeunes de celle des Seniors comme si de rien n’était. Dès sa première apparition en 2015, il se hisse en finale des Championnats d’Europe, la seule qu’il ait perdue à ce jour. Devant son public, il s’incline contre l’Azerbaïdjanais Aliyev. Un revers et une immense déception qui aurait pu l’affecter. Que nenni ! Burak Uygur met les points sur les i un mois plus tard à Bakou. En ½ finale des 1ers Jeux Européens qu’il va remporter, il domine Aliyev devant son public. Un prêté pour un rendu qui vaut une réponse de champion !

Le combattant turc enchaîne avec un titre de champion du monde U21 à l’automne 2015 puis remporte les Championnats d’Europe U21 début 2016. Ce sera sa dernière compétition en Jeunes. Place aux choses sérieuses… Depuis ? Burak est devenu double champion d’Europe en titre (-67 kg) et a conquis deux médailles d’or avec ses copains de l’équipe turque. Classé n°1 mondial, il est en route vers le seul titre qui lui manque, celui de champion du monde Seniors. Il a déjà pris rendez-vous à Madrid en novembre…

 

Par Ludovic Mauchien