STORY


Par Ludovic Mauchien

 

Avec quatre titres de champion du monde dans trois catégories différentes (coqs, super-coqs, plumes), le Mexicain Abner Mares est aujourd’hui l’un des plus beaux palmarès de la boxe professionnelle.

Après une carrière amateur où il engrangea 112 succès (dont 84 KO) pour seulement 8 défaites, un titre de champion du monde U17 (2002), une médaille d’argent aux Mondiaux Junior et une participation aux JO (2004), Abner Mares début chez les pros en 2005.

En 2007, il conquiert le titre de champion d’Amérique du Nord des poids coqs (WBO-NABO), qu’il va défendre avec brio à deux reprises. Il obtient une première chance mondiale en 2010 après une série de 20 victoires (dont 13 KO), mais il ne peut faire mieux que match nul face au Colombien Yohnny Perez.

Partie remise. L’année suivante, il devient champion du monde des poids coqs (IBF) en dominant le Ghanéen Joseph Agbeko. Huit mois après, en avril 2012, il s’empare du titre vacant des super-coqs (WBC) aux dépens du Portoricain Eric Morel. Puis, au printemps suivant, il conquiert sa 3e couronne mondiale dans une 3e catégorie de poids différentes, celles des plumes (WBC) en dominant son compatriote Daniel Ponce De Leon par arrêt de l’arbitre au 9e round. Abner Mares va connaître le premier revers de sa carrière en défendant son titre face à Jhonny Gonzalez en août 2013.

En 2015, opposé pour le titre vacant WBA des poids plumes à Leo Santa Cruz, lui aussi multiple champion du monde dans trois catégories différentes, Abner Mares s’incline à la décision. En 2016, il s’empare néanmoins du titre mondial « regular », qu’il va défendre victorieusement à deux reprises, avant de retrouver Leo Santa Cruz pour la « super » ceinture des poids plumes version WBA le 9 juin 2018. Aujourd’hui âgé de 32 ans, le natif de Guadalajara n’a pas dit son dernier mot.

PHOTOS


VIDEOS