JUDO – Tbilissi 2019 : De Wit en or, Bilodid et Khyar en argent
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
JUDO - Tbilissi 2019 : De Wit en or, Bilodid et Khyar en argent

Pour l’immense majorité des Judokas, remporter une médaille d’argent lors de son retour à la compétition après 5 mois d’absence est un excellent résultat. Pas pour Daria Bilodid. Il suffisait de voir sa moue renfrognée sur le podium du Grand-Prix de Tbilissi (29-31 mars) pour comprendre que la jeune prodige, 18 ans, était excessivement déçue.

Il est vrai qu’elle avait perdu l’habitude de s’incliner. Championne du monde Junior et Senior (-48 kg), elle restait sur 38 victoires d’affilée ! L’histoire retiendra que c’est la Française Mélanie Clément qui a mis fin à son invincibilité en scorant 2 waza en finale.

A contrario, le sourire de Frank De Wit était éclatant. Le Néerlandais, souvent placé, a retrouvé le chemin de la victoire en Géorgie. 3e à Paris, Cancun, Abu Dhabi et aux Masters, 2e à La Haye en 2018, il remporte son 1er succès depuis Abu Dhabi 2017 grâce à ses victoires sur le Français Djalo en 1/2 finale puis sur l’Allemand Cavelius en finale des -81 kg (golden score).

Il aura, par contre, manqué un chouïa de vista à Walide Khyar (-60 kg) pour s’adjuger son 1er succès depuis Tunis en janvier 2018. Pour sa 4e compétition depuis son opération, le Français a encore franchi un palier. 3e à Varsovie début mars, il conclut le mois par une belle médaille d’argent. Après avoir dominé l’Ukrainien Lesiuk en ½ finale sur un magnifique Ippon, il s’incline par Waza face au Géorgien Chkhvimiani qui remporte ainsi son 3e succès d’affilée à Tbilissi.

En -90 kg, Beka Gviniashvili se voyait bien gagner un 2e Open de Tbilissi, dans la foulée de sa finale à Ekaterinbourg. Mais c’est l’un de ses compatriotes qui l’a trahi. Dominé en ½ finale par Papunashvili, il est allé chercher le bronze face au champion du monde 2017, le Serbe Majdov (golden score).

Ce Grand-Prix de Tbilissi a aussi été l’occasion de découvrir de nouveaux talents du cru, à commencer par Giorgi Tutashvili en -66 kg. Totalement inconnu, le jeune Géorgien (20 ans) est parvenu en finale où il s’est incliné face au solide Tal Flicker. L’Israélien, 5e des Mondiaux en septembre, remporte ainsi son 1er succès depuis Zagreb l’été dernier.

Sa compatriote Gili Cohen (-52 kg) est, elle, sur un nuage. A Tbilissi, elle a disputé sa 3e finale depuis le début de l’année. La lauréate du Grand Slam d’Ekaterinbourg a cette fois-ci dû s’incliner contre l’Italienne Giuffrida.

A l’issue de ces trois jours de compétition, c’est la France qui termine en tête du classement avec 7 médailles dont 3 en or. L’armada géorgienne, sans être au complet, finit 2e nation avec 10 médailles (2, 2, 6) devant les Pays-Bas (2, 1, 3).

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

RELATED ARTICLES