JUDO – Ekaterinbourg : Gahié, Muki, Van T End et Gili Cohen en or !

JUDO - Yekaterinburg : Gold for Gahie, Muki, Van T End and Cohen

Marie-Eve Gahié, Sagi Muki, Noël Van T End et Gili Cohen en or. Fabio Basile, Beka Gviniashvili et Or Sasson en argent. Irina Dolgova, Baruch Shmailov et Peter Paltchik en bronze. Le Grand Slam d’Ekaterinbourg (15-17 mars) a largement souri aux combattants de la Team adidas. Résumé.

 

Par Ludovic Mauchien

 

Elle attendait cela depuis 2016 et son succès à Abu Dhabi. La Française Marie-Eve Gahié (-70 kg) vient de remporter son 2e Grand Slam à Ekaterinbourg. La vice-championne du monde et n°1 mondiale s’est défait de l’Autrichienne Polleres, 3e des Mondiaux, en ½ finale (Ippon sur Ura Nage). En finale, elle a dominé l’ex n°1 mondiale, la Brésilienne Portela.

Lui, on ne l’arrête plus depuis son titre de champion d’Europe au printemps dernier. Vainqueur à Abu Dhabi en octobre et à Tel Aviv en janvier, puis finaliste à Paris, Sagi Muki (-81 kg) s’est adjugé un nouveau titre en Russie, son 3e Grand Slam. En finale, il a disposé du Japonais Nagase en lançant son attaque à quelques secondes du terme du combat. L’Israélien avait auparavant défait le Belge Casse en ½ finale. Stade qu’a atteint le Néerlandais Frank De Wit mais celui-ci se classe finalement 5e, battu par le Géorgien Maisuradze pour le bronze.

Dans le sillage de Sagi Muki, l’équipe israélienne a le vent en poupe et continue d’illuminer les tatamis. En -52 kg, c’était au tour de Gili Cohen de briller. Finaliste à Tel Aviv en début d’année, elle remporte son 2e Grand Slam en dominant l’Espagnole Perez-Box en finale sur l’un des plus beaux Ippons de la compétition (Ko Uchi Gari). En ½ finale, elle avait pris le meilleur sur la Belge Van Snick au Golden Score.

Si Sagi Muki n’en était pas à son coup d’essai, Noël Van T End (-90 kg) a, lui, réalisé un coup de maître en s’adjugeant le 1er Grand Slam de sa carrière après… 5 médailles d’argent ! En ½ finale, il a dominé l’ex n°1 mondial, le Serbe Kukolj (Golden score) avant de retrouver le Géorgien Beka Gviniashvili en finale, tombeur, de son côté, du Brésilien Macedo en 20 secondes. La finale fut âpre et engagée mais Noël Van T End réussit à surprendre son adversaire dans la dernière minute sur un Ippon seoi nage.

En -73 kg, Fabio Basile aurait bien logiquement souhaité repartir de Russie avec une médaille d’or, qu’il n’a plus touchée depuis les Jeux olympiques de Rio en 2016. Mais, en finale, il est tombé sur un as du Ne waza, le Suédois Macias et a dû taper. L’Italien remporte sa 6e médaille en un an.

Or Sasson (+100 kg), lui, a disputé sa 2e finale de l’année 2019. Il avait gagné la première à Tel Aviv. Il s’est incliné à 4 secondes de la fin à Ekaterinbourg en se faisant piégé par un Seoi nage du Russe Bashaev.

Ils n’auront pas connu les joies d’une finale mais repartent tout de même heureux de Russie grâce à une belle médaille de bronze. La Russe Irina Dolgova (-48 kg) a été d’abord battue en ½ finale par Figueroa avant de se parer de bronze face à la Japonaise Yamazaki (2 Waza).

En -66 kg, l’Israélien Baruch Shmailov (-66 kg) a de nouveau remporté le bronze (après Paris) en dominant son compatriote Tal Flicker, battu en ½ finale par le Français Kilian Le Blouch, futur vainqueur. Enfin, Peter Paltchik (-100 kg) a apporté à Israël sa 5e médaille du tournoi en dominant le Néerlandais Korrel pour le gain du bronze après sa défaite face à Adamian en ½ finale.

Au tableau des médailles, la Russie termine 1ère chez elle avec 3 médailles d’or, 2 en argent et 4 en bronze. Israël (2, 1, 2) termine 2e devant la France (2, 1, 0) et le Japon (1, 2, 4).