KARATE – Paris Premier League / la reine Uekusa 1ère
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
KARATE - Paris Premier League / Uekusa strikes again

Et de 25 ! Ayumi Uekusa a remporté dimanche sa 25e médaille en 27 compétitions depuis 2012 ! A 26 ans, la Japonaise a gagné son 11e Karate 1 mais son 1er à Paris, d’où son immense joie à l’issue de son succès face à la Française Nancy Garcia en finale (7-3). Double médaillée d’argent aux Mondiaux de Madrid (individuel et équipe), Ayumi Uekusa voulait remettre les pendules à l’heure. C’est fait ! Ses adversaires n’ont qu’à bien se tenir.

Elle n’est d’ailleurs pas la seule à avoir conjuré le mauvais sort madrilène. Plusieurs « malheureux » des Championnats du monde se sont fait un plaisir de montrer qu’ils étaient bel et bien en forme pour attaquer la longue ligne droite menant aux JO de Tokyo. Ainsi, dans les remakes des finales mondiales, Ozcelik a pris sa revanche sur Miyahara (-50 kg) et Shimizu sur Sanchez Jaime (kata).

En fait, seuls Steven Da Costa (-67 kg) et Ryo Kiyuna (kata) ont continué sur la lancée de leur victoire à Madrid. Ce sont les deux seuls champions du monde à s’être imposé à l’Open de Paris (25-27 janvier). A contrario, beaucoup de favoris au titre mondial en novembre dernier et qui étaient passé à côté se sont rappelés aux bons souvenirs de leurs adversaires. C’est le cas de l’Ukrainienne Terliuga (-55 kg), qui a dominé la championne du monde en finale, la Polonaise Banaszczyk, du Japonais Nishimura (-75 kg), de la championne d’Europe suisse Quirici (-68 kg) et de la Française Gwendoline Philippe (-61 kg).

Cette dernière, battue au 1er tour à Madrid, a conjuré le sort en prenant sa revanche sur la double championne du monde (2014, 2016), l’Egyptienne Lotfy en finale. A l’instar de ses coéquipiers de l’équipe de France, la jeune championne s’est montrée à son avantage à Paris. Ainsi, les Tricolores remportent 5 médailles en tout avec les deux ors de Da Costa et Philippe, l’argent de Nancy Garcia et les médailles de bronze de Mehdi Filali (+84 kg) et Laura Sivert (-61 kg). Seule le Japon fait mieux (12 médailles avec les Katas).

A noter la belle médaille de bronze de la jeune Allemande Johanna Kneer (-68 kg), tombée au 3e tour contre la future gagnante, Elena Quirici mais vainqueur haut la main de ses combats en repêchage.

Last but not least, le roi Rafaël Aghayev a de nouveau frappé. Pas comme il aurait voulu puisqu’il s’est fait dominer en finale, comme l’an passé, par Ken Nishimura et, comme à son habitude quand il perd, il était plutôt d’humeur bougonne. Pourtant, beaucoup auraient aimé être à sa place. Mais le quintuple champion du monde ne jure que par la victoire.

 

Hommes

-60kg

  1. Hassaniaideilami (Ira)
  2. Crescenzo (Ita)
  3. Assadilov (Kaz) et Plakhutin (Rus)

 

-67kg

  1. Steven Da Costa (Fra)
  2. Maresca (Ita)
  3. Amirali (Kaz) et Muratov (Kaz)

 

-75kg

  1. Nishimura (Jap)
  2. Aghayev (Aze)
  3. Horuna (Ukr) et Asiabari (Ira)

 

-84 kg

  1. Anton (Blr)
  2. Ghararizadeh (Ira)
  3. Shimada (Jap) et Ahmed Ramadan (Egy)

 

+84 kg

  1. Arkania (Geo)
  2. Arbazari (Ira)
  3. Ganjzadeh (Ira) et Filali (Fra)

 

Kata

  1. Kiyuna (Jap)
  2. Quintero (Esp)
  3. Moto (Jap) et Shimbaba (Jap)

 

Kata par équipe

  1. Koweit
  2. Espagne
  3. Turquie et Maroc

 

Femmes

-50kg

  1. Ozcelik (Tur)
  2. Miyahara (Jap)
  3. De Paula (Bré) et Hubrich (All)

 

-55kg

  1. Terliuga (Ukr)
  2. Banaszczyk (Pol)
  3. Busa (Ita) et Nakamura (Jap)

 

-61kg

  1. Philippe (Fra)
  2. Lotfy (Egy)
  3. Sivert (Fra) et Coban (Tur)

 

-68 kg

  1. Quirici (Sui)
  2. Someya (Jap)
  3. Ramos (Mex) et Kneer (All)

 

+68kg

  1. Uekusa (Jap)
  2. Garcia (Fra)
  3. Okila (Egy) et Saito (Jap)

 

Kata

  1. Shimizu (Jap)
  2. Sanchez (Esp)
  3. Ono (Jap) et Bottaro (Ita)

 

Kata par équipe

  1. Russie
  2. Iran
  3. Italie et Maroc
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

RELATED ARTICLES

PLUS D’INFOS