KARATE – Vinicius Figueira : « Je suis sur le bon chemin »

Karaté : Open de Paris Premier League

KARATE - Vinicius Figueira : « I am sad but vice World champion is not a bad result »

Vinicius Figueira vient de connaître une année extraordinaire, la plus belle de sa carrière. Champion panaméricain, vice-champion du monde, 3 finales de Karate 1, 1er au ranking mondial, 2e au ranking olympique, le combattant brésilien (-67 kg) est au faîte de sa forme. Toujours peiné par sa défaite en finale des Mondiaux à Madrid face à Steven Da Costa, il aborde cette année 2019 et l’Open de Paris (25-27 janvier) avec de très grandes ambitions.

 

Par Ludovic Mauchien

Comment analyses-tu ta finale mondiale perdue 3 mois après ?

Je pense que ce fut un grand combat, l’un des plus beaux du tournoi. Malheureusement, ce n’était pas le résultat que j’espérais, mais je sais que mon adversaire est un grand champion.

 

Quel sentiment prédomine : heureux de cette médaille d’argent ou frustré d’avoir perdu la finale ?

Je suis triste de ne pas être champion du monde. Seul moi sais à quel point c’était important pour moi. Mais je suis conscient qu’être vice-champion du monde n’est pas un mauvais résultat. Je me dis que je suis sur le bon chemin pour être champion du monde un jour.

 

Qu’as-tu fait depuis Madrid ?

J’ai continué à m’entraîner. J’ai participé à la Série A de Shanghaï (médaille d’argent). Ensuite, j’ai passé du temps avec ma famille. Maintenant, je suis prêt pour les compétitions à venir.

 

La saison va être très longue. Comment as-tu programmé ta préparation ?

Elle est réalisée par notre fédération nationale. Nous allons participer à tous les Karate 1. Donc, cette année, je resterai en Europe entre les tournois.

 

Comment considères-tu cet Open de Paris Premier League ?

Je pense que c’est l’un des meilleurs Premier League au monde. C’est un grand rêve de remporter une médaille à Paris. De plus, il est important de gagner des points pour le classement olympique.

 

Quels sont tes objectifs principaux pour 2019 ?

Cette année, le plus important est de gagner des points pour se qualifier aux Jeux olympiques et j’ambitionne de gagner les Jeux panaméricains.