JUDO – Guangzhou Masters 2018 : Les Géorgiens s’éclatent

JUDO - Guangzhou Masters 2018 : Les Géorgiens s’éclatent

Victoires de Tushishvili (+100 kg) et de Liparteliani (-100 kg), médailles de bronze pour Margvelashvili (-66 kg) et Shavdatuashvili (-73 kg). Lors de ces Masters 2018 (15-16 décembre), dominés par les Japonais (14 médailles dont 7 en or), les Géorgiens n’ont pas fait le voyage à Canton pour rien.

Très belles performances également de Shmailov (-66 kg) et de Lappinagov (-81 kg), tous les deux finalistes, tandis que Dolgova (-48 kg), Kuziutina (-52 kg), Powell (-78 kg), An (-73 kg), De Wit (-81 kg), Igolnikov (-90 kg) et Bashaev (+100 kg) prennent la 3e+ place.

 

Par Ludovic Mauchien

 

Victoires de Tushishvili (+100 kg) et de Liparteliani (-100 kg), médailles de bronze pour Margvelashvili (-66 kg) et Shavdatuashvili (-73 kg). Lors de ces Masters 2018 (15-16 décembre), dominés par les Japonais (14 médailles dont 7 en or), les Géorgiens n’ont pas fait le voyage à Canton pour rien.

Très belles performances également de Shmailov (-66 kg) et de Lappinagov (-81 kg), tous les deux finalistes, tandis que Dolgova (-48 kg), Kuziutina (-52 kg), Powell (-78 kg), An (-73 kg), De Wit (-81 kg), Igolnikov (-90 kg) et Bashaev (+100 kg) prennent la 3e+ place.

 

Par Ludovic Mauchien

 

La Team adidas était sur le pont le week-end dernier pour l’ultime grand événement de l’année 2018 qui se tenaient à Canton (Chine). Epreuve la plus cotée du ranking olympique après les Mondiaux, ces Masters revêtent toujours une saveur particulière.

Le grand héros de l’année s’est encore illustré. Champion du monde des lourds en septembre à Bakou, Guram Tushishvili s’est de nouveau imposé. En ½ finale, il s’est défait du Japonais Kageura (hansoku-make) puis du Brésilien Rafaël Silva, double médaillé olympique, en finale, étouffé par le Géorgien (kami-shiho-gatame). Guram Tushishvili, qui remporte son 2e Masters d’affilée, est incontestablement l’homme de l’année écoulée. Ca promet pour 2019 avec le retour programmé du roi Teddy au printemps…

Son compatriote Varlam Liparteliani (-100 kg) lui avait la voie quelques minutes plus tôt. Le quintuple médaillé mondial, vice-champion du monde à Bakou, a dominé l’Israélien Peter Paltchik en ½ finale avant de remporter la finale sur forfait du Mongol Lkhagvasuren.

Autre Géorgien à s’être illustré, Vazha Margvelashvili a pris la 3e place en -66 kg. Après s’être incliné contre le Kazakh Zhumanakov en ¼ de finale, il a pris le meilleur en repêchages sur Ganbold puis Cargnin. Son « grand frère » l’a imité en -73 kg. Lasha Shavdatuashvili s’est paré de bronze. Après avoir subi la loi d’Orujov en ¼ de finale, il a dominé Gjakova et Ganbaatar en repêchages.

De leur côté, l’Israélien Baruch Shmailov (-66 kg) et le Russe Aslan Lappinagov (-81 kg) ne sont pas passés loin de l’exploit. Baruch Shmailov s’est seulement incliné en finale contre le Japonais Maruyama après avoir sorti Cargnin en ½. Quant à Lappinagov, il s’est joué de Khasan Khalmurzaev puis de Frank De Wit avant de perdre en finale face au Japonais Sasaki.

Côté bronze, c’est pas mal non plus. En -73 kg, le Coréen Changrim An a subi la loi d’Orujov en 1/2 finale avant de s’imposer contre Macias pour le bronze. En -81 kg, le Néerlandais Frank De Wit a fait parler la poudre. Dominé en ½ finale par Lappinagov, il s’est ensuite défait du Belge Matthias Casse. En -90 kg, le Russe Mikhail Igolnikov, champion d’Europe en titre, s’octroie une belle médaille de bronze. Défait en ¼ de finale par Bozbayev, il domine le ½ finaliste Noël Van T’ End pour le gain du bronze. Enfin, en +100 kg, le Russe Tamerlan Bashaev a perdu en ¼ contre le Brésilien Silva avant de s’imposer en repêchage face à Yuan at le Japonais Kageura.

Chez les femmes, les Russes Irina Dolgova (-48 kg) et Natalia Kuziutina (-52 kg), sont toutes deux montées sur la 3e marche du podium aussi. Dolgova a perdu en ¼ de finale contre Krasniki avant de s’imposer contre Rishony et Munkhbat. La Britannique Nathalie Powell (-78 kg) repart elle aussi de Canton avec une belle breloque autour du cou. Défaite en ¼ de finale par Hamada, elle a ensuite dominé Antomarchi et Malongo pour se parer de bronze.