KARATE – Madrid 2018 : Horne et Da Costa champions du monde

KARATE - Madrid 2018 : Horne et Da Costa champions du monde

KARATE - Madrid 2018 : Horne et Da Costa champions du monde

L’Allemand Jonathan Horne est devenu champion du monde (+84 kg) samedi à Madrid après une longue quête. Steven Da Costa (-67 kg) a lui aussi été consacré en dominant le Brésilien Vinicius Figueira en finale. Les Françaises conservent leur titre avec une équipe renouvelée. Naoto Sago (-60 kg) et Ayumi Uekusa (+68 kg) remportent une belle médaille d’argent tandis que Rafaël Aghayev (-75 kg) n’a pas manqué d’ajouter une nouvelle ligne à son immense palmarès avec sa médaille de bronze.

 

Par Ludovic Mauchien à Madrid

 

Il l’a fait ! Quintuple champion d’Europe, 3e des Mondiaux 2008, l’Allemand Jonathan Horne a vaincu la malédiction ou plutôt l’Iranien tenant du titre, Sajad Ganjzadeh pour devenir champion du monde des lourds samedi à Madrid. Mené 2-0, il a sorti de sa besace un coup dont on parlera encore dans dix ans, un Ushiro Ura Mawashi Geri qui lui a permis de prendre les devants pour finalement s’imposer 5-2.

Le Français Steven Da Costa n’aura pas attendu aussi longtemps. Pour ses 2e Mondiaux, il est devenu champion du monde à seulement 21 ans en dominant Vinicius Figueira dans une finale de fou. 3-0 pour le Brésilien, 3-3 grâce à un balayage, 5-3 pour Vinicius Figueira sur un Mawashi au corps. Puis le Français sort un Ura Mawashi pour l’emporter 6-5. Du Karaté comme on l’aime !

Dans la foulée, l’équipe de France féminine (Leïla Heurtault, Laura Sivert, Andrea Brito et Lea Avazeri) s’est payée le luxe de dominer les Japonaises d’Ayumi Uekusa en finale sans coup férir (2-0). Après un match nul de Leïla Heurtault, Andrea Brito a pris les choses en main (4-0) avant que Lea Avazeri ne conclut la belle histoire (2-0). La France conserve donc son titre, le 3e en 5 finales !!!

La palme de la tristesse revient à Ayumi Uekusa, championne du monde en titre. En finale, la Grecque Chatziliadou a pris sa revanche de 2016 en dominant la Japonaise, 3-0. Il aura fallu de longues minutes à cette dernière pour reprendre ses esprits et stopper ses pleurs. Quelques heures après, elle perdait aussi la finale par équipe face à la France. Elle est la seule combattante de ces Championnats du monde à remporter deux médailles avec l’Egyptienne Lotfy (2 bronze).

De son côté, pour sa 1ère compétition internationale, le souriant et sympathique Japonais Naoto Sago a remporté une très belle médaille d’argent. Plutôt dominateur de la finale face à l’Italien Crescenzo, il s’est fait surprendre dans les dernières secondes par un Mawashi Geri Jodan pour s’incliner 4-2.

Enfin, le « King », Rafaël Aghayev, s’est plutôt bien remis de sa défaite et est allé chercher le bronze mondial face à l’Ouzbek Otabolaev (2-1). Il s’agit de sa 7e médaille mondiale !

 

 

Les résultats complets

 

Hommes

-60 kg

  1. Crescenzo (Ita)
  2. Sago (Jap)
  3. Assadilov (Kaz) et Ameknassi (Mar)

 

-67 kg

  1. S. Da Costa (Fra)
  2. Figueira (Bré)
  3. Derafshipour (Ira) et Velozo (Chi)

 

-75 kg

  1. Asgari (Ira)
  2. Busa (Ita)
  3. Aghayev (Aze) et Nishimura (Jap)

 

-84 kg

  1. Kvesic (Cro)
  2. Chobotar (Ukr)
  3. Poorshab (Ira) et Aktas (Tur)

 

+84 kg

  1. Horne (All)
  2. Ganjzadeh (Ira)
  3. Seck (Esp) et Yamanoglu (Tur)

 

Kata

  1. Kiyuna (Jap)
  2. Quintero (Eso)
  3. Busato (Ita) et Sofuoglu (Tur)

 

 

 

Femmes

-50 kg

  1. Miyahara (Jap)
  2. Ozcelik (Tur)
  3. Plank (Aut) et Bahmanyar (Ira)

 

-55 kg

  1. Banzsczyk (Pol)
  2. Bitsch (All)
  3. Wen (TPE) et Goranova (Bul)

 

-61 kg

  1. Prekovic (Ser)
  2. Yin Xiaoyan (Chi)
  3. Sadini (Mar) et Lotfy (Egy)

 

-68 kg

  1. Zaretska (Aze)
  2. Isaeva (Rus)
  3. Matoub (Alg) et Kopunova (Svk)

 

+68 kg

  1. Chatziliadou (Gre)
  2. Uekusa (Jap)
  3. Abouel Yazed (Egy) et Antunovic (Sue)

 

Equipe

  1. France
  2. Japon
  3. Espagne et Egypte

 

Kata

  1. Sanchez Jaime (Esp)
  2. Shimizu (Jap)
  3. Bottaro (Ita) et Grace Lau (HK)