Judo – Mikhail Igolnikov : « Ma préparation est un secret »

Judo : Il a aisément gagné les Championnats d’Europe à 21 ans

Judo - Mikhail Igolnikov : « Ma préparation est un secret »

Champion d’Europe U23 en 2017, triple champion d’Europe et champion du monde U18, vice-champion du monde U21 en 2014, Mikhail Igolnikov (-90 kg) a réalisé une démonstration aux Championnats d’Europe de Tel Aviv (26-28 avril). A 21 ans, il s’adjuge son premier titre Senior haut la main. En finale, le Russe, invaincu depuis 13 mois, a dominé le champion du monde en titre, le Serbe Majdov.

 

Par Ludovic Mauchien à Tel Aviv

 

Ippon en 50 secondes au 1er tour face au Français Axel Clerget. Ippon en 3 minutes au 2e tour contre l’Ukrainien Nhabali, le jeune surdoué russe Mikhail Igolnikov a dû s’employer un peu plus face au rugueux Géorgien Gviniashvili en ¼ de finale qu’il remporte par Waza Ari grâce à un Kata Guruma.

Puis, en ½ finale, il est revenu à ses bonnes habitudes. Il lui aura fallu… 24 secondes pour se défaire de l’Espagnol Sherazadishvili, le double vice-champion du monde U21, sur Uchi Mata.

Il ne pouvait rêver meilleure finale puisqu’il affrontait le champion du monde en titre, le Serbe Majdov. Et alors ?… Pour lui, peu importe. Uchi Mata. Victoire par Waza. Mikhail Igolnikov est champion d’Europe ! Un premier scare qui en annonce beaucoup d’autres…

 

« Je suis très heureux. Ma préparation est un secret. Si quelqu’un la connait, tout le monde va faire la même préparation. Je ne veux donc pas donner le secret (il éclate de rire). Je ne peux pas dire quel a été mon combat le plus difficile parce que tous les combattants étaient très forts.

Je me sens champion d’Europe mais pas un vrai champion. Donc, si je bats le champion du monde, ça ne veut pas dire que cela m’excite. C’est juste un être humain, c’est juste un compétiteur. Pour moi, ce n’était pas le champion du monde. J’étais très heureux d’être sur le podium et de représenter mon pays. Je vais donc m’entraîner encore et encore pour revivre ces 30 secondes de gloire. Mais, pour le moment, je vais prendre trois jours de repos et, ensuite, les entraîneurs décideront de mon programme de compétition ».