Clarisse Agbegnenou : « Je voulais remettre les pendules à l’heure »

Judo : Elle remporte son 4e Grand Slam de Paris

Judo - Clarisse Agbegnenou « On remet les compteurs à zéro »

Elle était aux anges. Non seulement, elle a gagné son 4etitre à Paris mais elle a surtout dominé en finale sur un magnifique Ippon la Japonaise Tashiro sa tombeuse au Masters de St-Pétersbourg en décembre.

Cette dernière a dominé la Slovène Trstrenjak en ½ finale tandis que la Française se payait le scalp de l’Allemande Martyna Trajdos sur Ippon également. Une journée (presque) parfaite pour la championne du monde.

 

« Cette médaille d’or me fait réellement plaisir, d’autant plus que j’ai perdu contre Tashiro il n’y a pas si longtemps même si j’étais blessée. Mais je voulais remettre les pendules à l’heure donc je suis très contente. Et le public de Paris est vraiment magique. Ca fait aussi du bien d’entendre cette Marseillaise.

Ce n’était pas vraiment une revanche mais il ne fallait pas laisser s’installer sa confiance. Je sais que j’ai un petit avantage psychologique envers elle. Si elle m’avait gagné plusieurs fois, cela n’aurait pas été bon. Elle a compris que j’étais bien revenue.

Tout ne s’est pas portant déroulé comme je le voulais. Ce matin, j’étais un peu fatiguée. Ce n’était pas de la tension mais comme je me suis beaucoup entraînée, il y a toujours un peu de fatigue.

Il y a des choses que j’ai mis en place qui ont fonctionné et d’autres que je peux encore mieux approfondir. Je vais encore travailler. Mais on reprend de la confiance en gagnant comme ça

Je n’ai pas osé suffisamment tenter tout ce que j’ai travaillé ces derniers mois. Mais c’est difficile de passer des choses que l’on travaille depuis un mois à des adversaires de niveau mondial. J’ai quand même essayé de tourner un peu dans l’autre sens. J’ai trouvé deux-trois choses pas mal. Je suis allée un peu trop vite au sol. Mais si je tout de suite les choses bien, je vais m’ennuyer (elle sourit) ».