Sara Cardin : « Etre plus forte que jamais »

Karaté : La vice-championne d’Europe est en lice à l’Open de Paris (26-28 janvier)

Sara Cardin : « Etre plus forte que jamais »

Elle trépigne d’impatience… Elle s’entraîne depuis des mois pour présenter le meilleur Karaté de sa carrière en 2018. Musculation pour sa puissance, plongée en apnée pour son cardio… La triple championne d’Europe (2010, 2014, 2016) et championne du monde 2014 est déjà en route pour Tokyo…

 

Par Ludovic Mauchien

 

 

Depuis sa médaille d’argent aux Championnats d’Europe en mai dernier, l’Italienne Sara Cardin s’est faite discrète. Mis à part une deuxième place à l’Open de Salzbourg les 7-8 octobre dernier, elle n’est guère apparue.

Mais ne croyez pas que Sara Cardin se la coulait douce sous les Tropiques, bien au contraire. Elle a certes pris un peu de vacances mais elle a surtout travaillé pour mieux surprendre ses adversaires.

 

Impatiente de commencer l’année 2018 ?

Bien sûr. Je suis impatiente et enthousiaste à l’idée de combattre aux débuts de cette nouvelle ère olympique du Karaté ! Je suis très fière de vivre un moment aussi important de mon sport. Cependant, je ne peux rien prendre pour acquis. Mon plan est de me concentrer sur un seul événement à la fois.

 

Qu’attends-tu de cet Open de Paris ?

Je suis impatiente de voir les améliorations que les autres athlètes ont pu apporter à leur technique depuis la saison dernière. Bien que je sois consciente qu’elles seront encore meilleures en mai prochain !

 

Qu’as-tu fait depuis les Championnats d’Europe en mai dernier ?

J’étais vraiment très contente de remporter la médaille d’argent à ces Championnats (elle a été dominée en finale par la Turque Tuba). Je me suis autorisée deux semaines de vacances avant de reprendre le chemin de l’entraînement.

J’ai fait beaucoup de musculation pour développer ma puissance. J’ai aussi incorporé des séances de plongée en apnée dans mon entraînement, afin d’améliorer ma respiration.

 

Quel planning as-tu prévu en 2018 ? Comptes-tu disputer beaucoup de compétitions ?

Jusqu’en juillet, je déciderai au fur et à mesure. Je verrai « step by step ». Je choisirai les compétitions en fonction de mon planning de préparation. L’idée étant d’être prête cet été. A partir de juillet, je vais participer à tous les tournois de Premier League afin de marquer le plus de points possibles.

 

Quand prévois-tu ton pic de forme ?

J’aimerais être au top de ma condition en novembre prochain, à l’occasion des Championnats du monde. Mais mon principal objectif cette année est de marquer le plus de points possibles et d’être plus forte que je ne l’ai jamais été. J’aime me lancer des challenges et m’améliorer au quotidien.

 

Y a-t-il eu des changements en Italie depuis que le Karaté est devenu olympique ?

Oui, bien sûr ! Il y a même eu de gros changements. Le Comité olympique italien a sélectionné quatre athlètes pour intégrer le « Club olympique italien » afin de les accompagner jusqu’aux JO. Et j’ai eu l’honneur d’être désignée.

C’est une énorme chance car cela signifie avoir plus de budget pour l’entraînement et les déplacements aux compétitions internationales. Nous serons beaucoup mieux accompagnés dans notre préparation.