Résultats jour 5 : Aguiar superstar, Majdov future star
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Judo : Championnats du monde à Budapest (28 août-3 septembre) / 5e jour

 

Mayra Aguiar puissance 5.

A 26 ans (seulement), la Brésilienne Mayra Aguiar a remporté sa 5e médaille mondiale et son 2e titre de championne du monde ! Rien ne semblait pouvoir l’arrêter vendredi à la Laszlo Sport Arena de Budapest. Tombeuse de la Française Audrey Tcheuméo (blessée au genou) en ¼ de finale par Ippon, puis de la Japonaise Sato en ½ finale (Waza sur seoi à genou), elle a dû recourir au Golden score en finale face à la championne du monde en titre, la Japonaise Chizuru Arai. Mais le suspense fut court puisqu’il ne lui fallut que 11 secondes pour lui passer un Ko Uchi Gari. La double médaillée de bronze olympique s’est imposée en super star.

 

Majdov, ça promet.

Il n’a que 21 ans. Mais il a déjà dompté tous les grands. Double champion d’Europe Junior en -81 kg, le Serbe, 3e à Cancun et à Abu Dhabi, s’est imposé avec brio en -90 kg. En verve toute la journée, il a disposé du Géorgein Margiani en ¼ de finale puis du Hongrois Toth en ½. Plus prudent en finale contre le Slovène Zgank, il a dû attendre le Golden Score pour être désigné vainqueur (shido).

 

Arai, c’est la numéro 1.

Leader du ranking mondial, vainqueur à Tyumen, Paris et Dusseldorf, Chizuru Arai, 23 ans seulement, s’affirme comme la cible à abattre dans les années à venir. En ½ finale, elle a dompté la Colombienne Alvear, triple championne du monde (2009, 2013 et 2014) et double médaillée olympique (bronze en 2012, argent en 2016). En finale, elle s’est facilement joué de la surprise du jour, la Portoricaine Perez, en lui infligeant un étranglement (Okuri Eri Jime).

 

La France bredouille.

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour le clan tricolore. Après la magnifique médaille d’or glanée par Clarisse Agbegnenou (-63 kg) mercredi, les Français n’ont pas pris son pas. Axel Clerget (-90 kg) a perdu au 3e tour contre le Tchèque Klammert (Waza ari) tandis que les deux féminines engagées ont manqué la médaille de bronze. Audrey Tcheuméo (-78 kg) a dû déclarer forfait dans la foulée de son quart de finale perdu face à la Brésilienne Aguiar à cause de sa blessure au genou qui l’a fortement handicapée tout au long de la journée. De son côté, la prometteuse Marie-Eve Gahié (-70 kg) a montré toute sa fougue avant de chuter en ¼ de finale contre la Portoricaine Perez, 3 fois médaillée de bronze aux championnats panaméricains, (2 waza ari à 1). La Parisienne, 3e du dernier Euro, a ensuite dominé la Nord-Coréenne Won Sun-Yong (Waza ari) mais elle n’a pu passer l’obstacle de la Colombienne Alvear, triple championne du monde (2009, 2013 et 2014) et double médaillée olympique (bronze en 2012, argent en 2016) en s’inclinant par Ippon (immobilisation).

 

Le Japon conforte son leadership.

Et une de plus. Grâce à Arai (-70 kg), le Japon a remporté une nouvelle médaille d’or vendredi et conforte ainsi sa 1ère place au classement des nations. Et ce d’autant plus qu’Umeki remporte une médaille d’argent. Au 5e jour de compétition, le Japon conforte son inaccessibilité et compte désormais 10 médailles (6 or, 3 argent, 1 bronze). La Mongolie (1 or, 1 argent, 3 bronze), fanny aujourd’hui, reste 2e tandis que la France et le Brésil, grâce à la médaille d’or d’Aguiar, se partage la 3e place (1 or, 1 bronze).

 

Les podiums du 5e jour

 

-90 kg

  1. Majdov (Ser)
  2. Zgank (Slv)
  3. Margiani (Géo) et Gwak (Cor)

 

-70 kg

  1. Arai (Jap)
  2. Perez (Pur)
  3. Bernabeu (Esp) et Alvear (Col)

 

-78 kg

  1. Aguiar (Bré)
  2. Umeki (Jap)
  3. Powell (GB) et Antomarchi (Cub)

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

RELATED ARTICLES