An Jeong-Hwan : « Nous espérons 3 ou 4 médailles »

Judo : Championnats du monde à Budapest (28 août-3 septembre)

An Jeong-Hwan : « Nous espérons 3 ou 4 médailles »

Grâce à An Changrim, la Corée a ouvert son compteur mercredi, au 3e jour des Championnats du monde de Judo à Budapest. Nous avons rencontré le coach du médaillé de bronze en -73 kg, An Jeong-Hwan.

 

Par Ludovic Mauchien

 

Quelles sont été les dernières étapes de préparation de l’équipe coréenne ?

Juste avant les Championnats du monde, nous avons séjournée deux semaines au Japon, à l’Université Kokushikan. Cela a été vraiment très, très dur comme entraînement. Il y a de très bons compétiteurs, certains parmi les meilleurs au monde. Tous les jours, on avait l’impression « d’aller à la guerre ». Les combats étaient très durs.

 

Quelles sont les ambitions de la Corée sur ces Mondiaux ?

Nous espérons remporter 3 ou 4 médailles sur ce championnat. Mardi, nous avons manqué de chance. Mais aujourd’hui (jeudi) et demain (vendredi), nous avons de très bons combattants engagés. Je pense qu’ils peuvent monter sur le podium.

 

Votre équipe semble assez jeune…

Notre plus jeune combattant a 19 ans, Jeon Seungbeom (-60 kg). Il est encore Junior. Il a d’ailleurs combattu aux Championnats du monde Junior cette année. Il est encore très jeune mais je pense que, dès l’année prochaine, il sera capable d’aller chercher une médaille d’or.

 

Travaillez-vous déjà en vue des JO de Tokyo en 2020 ?

Oui et non. En 2018, nous avons une compétition très importante pour nous, les Jeux Asiatiques. Nous travaillons donc en priorité en vue de ce tournoi pour remporter beaucoup de médailles. Ensuite, nous commencerons à travailler pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

 

Où l’équipe nationale s’entraîne-t-elle ?

Nous nous entraînons à Séoul mais, le mois prochain, nous allons déménager au Sud de Séoul, à 1h30 de route, car le centre national du sport coréen va être rénové.

Notre équipe nationale compte 18 hommes et 18 femmes. Nous allons parfois dans des universités mais, la plupart du temps, les étudiants des lycées et des universités viennent s’entraîner dans notre centre. Nous collaborons aussi avec l’armée. Tout le monde se rencontre 3 fois par an pour établir la sélection en équipe nationale.