L’Europe rit jaune

Judo : Championnats du monde à Budapest / 1er jour

Judo : Championnats du monde à Budapest / 1er jour

8 médailles distribuées, 8 breloques pour les Asiatiques. La 1ère journée des Championnats du monde disputés à la Laszlo Papp Sports Arena de Budapest (28 août-3 septembre) a vu une domination sans partage de l’Asie et, tout particulièrement, du Japon. En effet, les deux médailles d’or ont été remportées par les Nippons Tonaki (-48 kg) et Takato (-60 kg), qui réalise un doublé après son titre de 2013.

 

Par Ludovic Mauchien

 

Naohisa Takato est en train d’écrire une très belle histoire, la sienne. A seulement 24 ans, le Japonais a remporté son 2e titre mondial, 4 ans après le premier (il fut 3e en 2014), un an après une médaille de bronze olympique.

Tombeur du Coréen Seungbeom Jeon en 8e, de l’Ouzbek Tilolov, 3e des championnats d’Asie 2017 en ¼, puis du Tchèque Petrikov en ½ finale, il a parachevé son œuvre en finale face à l’Azerbaïdjanais Safarov, 26 ans, 3e des Mondiaux 2013, qu’il a dominé sur Ippon au bout de 40 petites secondes de combat.

Pourtant, ce dernier avait fait sensation en éliminant en ¼ de finale le Kazak Smetov, champion du monde en titre et vice-champion olympique, puis, en ½ finale, l’Ouzbek Urozboev, 3e des JO de Rio et vice-champion d’Asie 2016, par Ippon.

Pour les places de 3, Urozboev dominait son compatriote Tilolov tandis que le Mongol Ganbat, champion du monde 2014, se jouait du tchèque Petrikov.

En -48 kg, on attendait avec intérêt le duel… nippo-nippon entre Funa Tonaki, championne du monde Juniors en 2015, et Ami Kondo, 3e des JO de Rio et championne du monde 2014 (3e en 2015), 22 ans toutes les deux.

Si la première remplissait sa mission en se qualifiant pour la finale en battant la Kazak Galbadrakh, 3e des championnats d’Asie 2016, Kondo, elle chutait face à la Mongole Urantsetseg Munkhbat, championne du monde 2013 et triple championne d’Asie (2012, 2015, 2017).

En finale, Tonaki a été malmenée avant de scorer un Waza à 21 secondes du gong, au grand dam de Munkhbat. Elle remporte ainsi son 1er titre majeur chez les Seniors. Ca promet pour Tokyo 2020 !

Côté français, Cédric Revol, éliminé au 1er tour par le Kazak Kyrgyzbayev, et Walide Khyar, tombé au 2e tour contre le futur 3e, le Mongol Ganbat, n’ont pu aller au bout de leurs espoirs. De son côté, Mélanie Clément a réalisé un beau parcours avant de chuter en ¼ de finale face à Munkhbat, puis en repêchages contre la Russe Dolgova.

 

Les podiums du jour

-60 kg

  1. Takato (Jap)
  2. Safarov (Aze)
  3. Ganbat (Mgl) et Urozboev (Ouz)

 

-48 kg

  1. Tonaki (Jap)
  2. Munkhbat (Mgl)
  3. Kondo (Jap) et Galbadrakh (Kaz)

 

Le programme de demain : -52 kg et -66 kg