Emilie Andéol : « Pas trop fan du nouveau règlement »
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Emilie Andéol « Pas trop fan du nouveau règlement »

 

 

Tu aurais signé pour cette médaille de bronze avant le tournoi ?

(Elle rit) C’est bête mais oui, franchement. Bien sûr que l’on pense à l’or quand on vient ici. En plus, je suis la championne olympique en titre. Mais je suis réaliste par rapport à mes capacités du moment.

J’aurais gagné, cela aurait été quelque chose d’énorme, comme si j’avais gagné les Jeux (elle rit) ! Je savais que ce serait tellement compliqué, notamment avec les nouvelles règles d’arbitrage. Au tournoi de Sofia, cela m’avait un peu perturbée.

Je me suis dit : « tant pis si c’est compliqué, prend match après match, avance et on fera les comptes après ».

 

A-t-elle bon goût, cette médaille ?

Oui, oui et oui. Elle a très bon goût. Il y a encore des choses à bosser. Il faut que je progresse physiquement et aussi sur plein de petits détails, comme les enchaînements d’attaque. Heureusement que mon Kumi Kata était là aujourd’hui (lire dimanche 12). Cela m’a bien aidé. Heureusement que ma tête était là aussi.

Je veux tellement faire pour le public français qui se déplace pour nous encourager, que le fait d’être championne olympique, je me suis rajoutée une pression. Je savais qu’on allait m’attendre, que ce soit le public, les journalistes, les adversaires… Du coup, cela me rajoute du stress.

 

Que t’a-t-il manqué ?

En ½ finale, lors de ma défaite, c’est le physique. La Japonaise (Asahina) doit faire 120-130 kg. J’avais un peu perdu l’habitude de prendre des filles aussi lourdes.

Le combat a été assez frustrant car je n’ai pas pu m’exprimer. Mais cela vient de moi ! J’étais bête. On m’a dit de ne pas me mettre en gauchère car elle fait Sasae. Qu’est-ce que j’ai fait ? Je me suis mise en gauchère, je reste statique et je prends Sasae ! Eh oui ! (elle rit). Je n’ai pas été douée sur ce combat, même s’il me manquait du physique.

 

Tu dis que le nouveau règlement t’a perturbée. Qu’est-ce qui te gêne précisément ?

Le fait que les Shido ne comptent plus, très clairement. Je comprends le nouveau système disant qu’il faut tout le temps être sur l’attaque mais, à un moment donné, les lourdes, ce ne sont pas des légères. Elles, elles peuvent 250 attaques dans le combat. Nous, les lourdes, quand on fait déjà tomber une fois, on est super contente (elle rit).

Tu peux mettre 10 Waza ari et tu ne gagneras pas le combat ! Les Shido pouvaient nous permettre d’arrêter au bout des 4 minutes. Maintenant, on est obligée de repartir au Golden Score. Ca fait beaucoup ! Pour l’instant, je ne suis pas trop, trop fan de ce règlement.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

RELATED ARTICLES