Une journée haletante

Karaté : 2e journée de l’Open de Paris

Open Karate Paris

A la conclusion d’une belle journée de Karaté, les forces se sont équilibrées. 2 finales pour les Japonais (Araga et Kawamura), les Français (Agier et Aït Ibrahim) et les Iraniens (Ganjzadeh et Khaksar). Côté français, beaucoup de déceptions. L’heure n’était visiblement pas encore à la reprise.

 

Par Ludovic Mauchien

 

-75 kg

En l’absence du maître, le quintuple champion du monde Rafaël Aghayev (néanmoins présent dans les tribunes et, parfois, sur la chaise de coach), les prétendants avaient les dents longues.

En tête de liste, l’Ukrainien Horuna, 3e des Mondiaux 2014. Même s’il a parfois eu chaud, notamment contre le Français Corentin Séguy en ¼ de finale (disqualifié à l’ultime seconde pour 4 sorties alors qu’il menait 1-0), Horuna est prêt à apposer une nouvelle fois son nom sur le livre d’or de l’Open de Paris, après 2014.

Pour ce faire, il devra se défaire de l’Italien El Sharaby, tombeur du jeune Français très prometteur, Nicolas Nirdé, en ¼ de finale puis du Marocain Messaoudi en ½.

A noter la belle perf’ d’un autre Français, Julien Caffaro, vainqueur du Japonais Watanabe en 8e de finale (2-0), avant de s’incliner contre Horuna.

De leur côté, les internationaux n’ont guère brillé. Logan Da Costa a ét éliminé au 3e tour par Nirdé (3-2), et Lou Lebrun a été défait au 1er tour par le Turc Ahmet (7-3).

Le tenant du titre, l’Américain Scott Thomas, a, lui, été sorti en 8e de finale par l’Espagnol Rodrigo.

Finale : S. Horuna (Ukr) vs El Sharaby (Ita)

3e places : Caffaro (Fra) vs Séguy (Fra) et Mori (Jap) vs Messaoudi (Mar)

 

 

-84 kg

Araga est toujours là ! Sur sa lancée de Linz, le champion du monde n’a pas failli. Les vacances, ce sera pour plus tard. Tombeur du rude Géorgien Arkania en 8e de finale (6-1) et de l’Iranien Poorshab en ½ finale (5-2), il est au rendez-vous comme prévu.

Ce à quoi il ne s’attendait certainement pas, c’est de retrouver le Russe Granovesov en finale, vainqueurs de Sabanovic, de Tzanos puis de Kenji Grillon en ½ finale. Mais celle-ci fut tronquée par les crampes du Français, incapable de combattre et finalement battu 3-0.

La finale est inédite mais les combats pour la 3e place ont un goût de déjà vu. Et alors ? On ne s’en lasse pas ! Grillon est opposé à Tzanos et Poorshab à Arkania. Vivement dimanche !

Finale : Granovesov (Rus) vs Araga (Jap)

3e places : Grillon (Fra) vs Tzanos (Gre) et Poorshab (Ira) vs Arkania (Geo)

 

 

+84 kg

Cela va être difficile de le déloger de son trône. L’Iranien Sajad Ganjzadeh, sacré champion du monde fin octobre, n’a pas fait dans le détail pour se retrouver en finale.

Mis à part contre le double champion du monde (2012, 2014), le Turc Erkan en 8e de finale (2-2 vainqueur au Senshu, prime au 1er qui marque), et face à son compatriote Heydari en ½ finale (5-2), Ganjzadeh n’a concédé aucun point.

Dimanche, en finale, il sera opposé à la surprise néerlandaise, Tyron-Darnell Lardy, impressionnant tout au long de la journée.

Côté français, c’était plutôt la soupe à la grimace. Salim Bendiab a été éliminé au 3e tour par le Turc Yamanoglu et Lonni Boulesnane au 2e par le Biélorusse Vodchyts (Senshu).

Finale : Ganjzadeh (Ira) vs Lardy (PB)

3e places : Ipek (Tur) vs Heydari (Ira) et Marino (Ita) vs Kvecic (Cro)

 

 

-55 kg

A croire que les favorites se sont passées le mot. Elles avaient décidé de ne pas disputer la finale. La championne du monde en titre, la Française Emilie Thouy, a perdu dès son 1er combat face à la Kazakh Serikova (2-1). Elle a des excuses. Elle a dû déménager de ville pour commencer un travail début janvier. Un changement de vie privée qui l’a empêché de s’entraîner correctement en janvier. Elle va revenir encore plus forte, à n’en pas douter !

Mais les autres ? La Brésilienne Kumizaki, vice-championne du monde ? Out dès le 3e tour ! L’Espagnole Ferrer Garcia ? Surprise en ¼ de finale par l’Iranienne Khaksar. La Japonaise Yamada, 3e des Mondiaux de Linz ? Elle perd en ½ finale face à Khaksar (3-0).

C’est donc l’Iranienne qui va tenter d’inscrire son nom pour la 1ère fois au palmarès. A moins que ce ne soit l’Ecossaise Connell, pour sa première à ce niveau ?

Finale : Khaksar (Ira) vs Connell (Eco)

3e places : Ferrer Garcia (Esp) vs Yamada (Jap) et Molnar (Hon) vs Campbell (Can)

 

 

-61 kg

La vice-championne d’Europe, la Truque Merve Coban, est en route pour un doublé. Vainqueur de la médaillée de bronze mondiale, l’Ukrainienne Serogina, en ¼, elle a ensuite dominé la Chinoise Yin en ½. De son côté, la vice-championne du monde française et championne d’Europe, Lucie Ignace, a chuté en ½ finale contre la Serbe Prekovic, une adversaire qu’elle domine régulièrement (1-0).

En ¼ de finale, elle avait dominé sa sempiternelle rivale nationale, Lolita Dona, championne du monde 2012 (4-1).

Finale : Coban (Tur) vs Prekovic (Ser)

3e places : Jumaa (Can) vs Yin (Chi) et Ignace (Fra) vs M. Someya (Jap)

 

 

-68 kg

Revenir sans médaille, ce n’est pas son truc. C’est arrivé au mondial (enfin, en indiv’). Elle veut oublier. Elle tient à montrer que c’était un accident. Et elle veut le faire comprendre tout de suite. La Française Alizée Agier, championne du monde 2014, ne s’en est pas laissé compter.

La Danoise Pedersen, vice-championne du monde, la Japonaise Someya et la Suissesse Quirici, championne d’Europe, n’ont pas eu leur mot à dire. Alizée Agier n’était pas venue pour rigoler. Elle sera en finale dimanche, opposée à l’Azerbaïdjanaise Zaretska, tombeuse en ½ finale (3-1) de la Franco-Algérienne, Lamya Matoub, actrice d’une belle prestation.

Finale : Agier (Fra) vs Zaretska (Aze)

3e places : Quirici (Sui) vs K. Someya (Jap) et Matoub (Fra) vs Karwacinski (Pol)

 

+68 kg

On l’attendait. On a failli l’avoir, la revanche entre les Françaises Nadège Aït Ibrahim et Anne-Laure Florentin. L’an passé, la dernière dominait la première et lui chipait la place en équipe de France. C’est passé à un « chouilla ». Nadège Aït Ibrahim a franchi tous les obstacles, y compris la championne du monde japonaise, Ayumi Uekusa (Senshu) en ½ finale. Anne-Laure Florentin a, de son côté, chuté au même stade face à une autre Japonaise, Natsumi Kawamura (2-0).

Finale : Kawamura (Jap) vs Aït Ibrahim (Fra)

3e places : Florentin (Fra) vs Hocaoglu (Tur) et Uekusa (Jap) vs Wasowicz (USA)