Sofiane Agoudjil : « Mon mot d’ordre : me faire plaisir »

Karaté : il est médaillé de bronze en -60 kg

_lcl4312-01

A 23 ans, le Français remporte sa 1èremédaille mondiale. Après des éliminatoires de feu où il a notamment éliminé le double champion du monde, le Brésilien Douglas Brose avant de s’incliner en ½ finale tomber en ½ finale contre le futur lauréat, l’Iranien Mehdizadeh, Sofiane Agoudjil s’offre le bronze en prenant sa revanche sur l’Italien Maresca.

Par notre envoyé spécial à Linz (Autriche), Ludovic Mauchien

« C’est une joie et un bonheur. J’ai attaqué ce combat pour la médaille de bronze sans complexe. Je ne voulais pas subir l’événement mais, au contraire, me mettre à sa hauteur. J’ai sorti de gros morceaux en éliminatoires et je n’ai pas voulu penser à ma finale perdue contre Maresca aux Championnats d’Europe 2015. Je l’ai mise de côté. J’avais pris une fessée car j’avais fait des erreurs tactiques, je voulais aller trop vite, trop fort. Je me suis servi de mes erreurs. Cette finale perdue m’a permis de monter sur le podium.

Le mot d’ordre était de me faire plaisir. Il m’a juste manqué un peu de lucidité pour parvenir en finale. J’ai dû enchaîner les tours à la suite et, contre Mehdizadeh, je ne pouvais pas repartir à 200 à l’heure.

J’étais très déçu car on n’a pas tous les jours l’opportunité de se qualifier pour une finale de championnat du monde. Etre éliminé en ½ finale laisse la possibilité de repartir sans médaille. Ca m’a atteint. Ca m’a blessé. J’avais peur de terminer bredouille. Avoir fait tout ça pour rien. C’était le plus dur à encaisser car, sans médaille, tu es aux oubliettes. C’est une médaille au mérite car j’ai fait un beau parcours ».